Archives

Vous trouverez ci-dessous la documentation de toutes nos précédentes expositions.

Anna Ehrenstein (née en 1993) explore les formes du savoir et leur construction. Les aspects sculpturaux et virtuels des installations et leur vivacité interrogent la représentation et la perception de soi.

Lukas Ratius (né en 1989 à Sarrebruck) travaille comme photographe et réalisateur de documentaires indépendants à Sarrebruck. Son œuvre se caractérise par une proximité authentique. Avec sa documentation quotidienne, Ratius génère un espace qui permet à l’existant d’être. Il rend visible la vulnérabilité brute tout comme la forte conscience de soi.

Tous les deux ans, le Prix d’Art Robert Schuman donne un aperçu de la scène artistique actuelle des villes de QuattroPole (Luxembourg, Metz, Sarrebruck et Trèves) et présente des artistes prometteur·se·s de la Grande Région.

Gillian Brett (née en 1990 à Paris) analyse dans ses œuvres les relations entre humains et technologie et réfléchit à l'impact inévitable de ces processus de formation sur notre environnement.

Matej Bosnić (né en 1990 en Croatie) questionne dans sa pratique artistique la notion d'appartenance. Il rend visible des contextes apparemment cachés d'objets et de lieux.

Natascha Sadr Haghighian présente des installations multimédias, des œuvres vidéo et audio ainsi que des dessins, dont certains sont directement liés à l'installation de l'artiste dans le pavillon allemand de la Biennale de Venise de 2019.

Florian Huth (né en 1980 à Sarrebruck) explore les capacités et les succès artistiques. Pour son diplôme, il a copié une sélection d’œuvres d’artistes placés devant lui dans le classement Artfacts.

Les cinq artistes présentés dans l'exposition explorent les récits de migrants qui traversent le no man's land existant entre leur pays natal et l'espoir d'une vie meilleure.

L’illustratrice Joni Majer (née en 1985 à Berlin) vit et travaille à Sarrebruck. Dans ses dessins en noir et blanc, elle exprime aussi clairement et simplement que possible des idées complexes.

Zimoun crée des installations imposantes qui domptent le sentiment de contrôle et d’ordre ainsi que des éléments humoristiques, des associations de nature, d’abondance et de vide. 

Le collage est le domaine de prédilection de l'artiste suisse Sabine Hertig. Ses collages mélangent notamment articles de presse et informations trouvées sur les réseaux sociaux.

Douglas Henderson est un artiste sonore dont les oeuvres se presentent sous différentes formes: compositions sonores électro-acoustiques, sculptures sonores, installations... Il utilise les énergies sonores et s'intéresse particulièrement au dialogue entre le son, la forme et le mouvement et au pouvoir transformateur qu'ils peuvent déployer une fois combinés.

OPHELIA est une performance pluridisciplinaire qui reflète la destruction de la nature par l'Homme tout en faisant référence à l'art, à la littérature et à la science. 

Le travail de Parastou Forouhar reflète la rencontre entre Orient et Occident, entre zone de crise et zone de confort, entre contrainte et liberté culturelle

23 femmes artistes de la collection du FRAC Lorraine de Metz ont été sélectionnées afin de présenter des classiques de la performance contemporaine, ainsi que des installations, des photographies et des collages d’artistes et de collectifs actifs au niveau international qui reflètent les tendances actuelles de l’art féministe.

Avec les espaces sonores et lumineux de la célèbre artiste Chrisitina Kubisch, la Stadtgalerie présente une pionnière de l'art sonore qui faisait déjà sensation dans les années 70 avec ses expériences sonores électroniques.

In the Cut - La représentation de l'homme dans l'art féministe

Lorsque les artistes féministes jettent leurs regards désireux sur le corps masculin, elles brisent immédiatement plusieurs tabous et renversent l’équilibre des pouvoirs inscrit dans les canons traditionnel des images. 

Nombreux sont les artistes contemporains qui rejettent l’aspect voyeuriste de la mort et mettent en lumière son aspect quotidien, silencieux et malgré tout impitoyable. 

Avec « Crossing », la Statdgalerie Saarbrücken montre la première exposition de grande envergure de l’artiste allemande Helga Griffiths. 

Les sons, leur mise en scène à la manière de sculptures et l'exploration du paysage sont les éléments constitutifs des réalisations artistiques de François Martig.

Une peinture que l'on peut croiser partout, que ce soit sur un chantier, un parking, à la montagne ou encore dans un hôtel particulier baroque tel que la Stadtgalerie de Sarrebruck. 

Les peintures et objets de Jost Münster sont abstraits, mais jouent également avec des références à l'architecture et à l'espace urbain.

L'univers visuel de Paul Morrison, artiste de renommée internationale, émane des illustrations de livres de botanique, de bandes dessinées et de livres pour enfants.

Avec Max Eastley et Martin Riches, la Stadtgalerie présente deux artistes sonores de la première heure - deux artistes britanniques qui transformeront la maison en oeuvre d´art total.

Katrin Ströbel capture des moments qui nous confrontent à ceux qui sont involontairement en voyage. Elle s'attarde aux codes culturels qui reflètent l'histoire postcoloniale mais également le racisme actuel.

Avec les œuvres vidéo captivantes de Gianfranco Foschino et les objets et installations de Moris, la Stadtgalerie dévoile les œuvres de deux sud-américains qui reflètent la situation particulière et urgente de leur pays natal. A l’occasion de l’exposition, un catalogue a été édité.

Avec les œuvres vidéo captivantes de Gianfranco Foschino et les objets et installations de Moris, la Stadtgalerie dévoile les œuvres de deux sud-américains qui reflètent la situation particulière et urgente de leur pays natal.