Les artistes : Metz

Stefania Crisan

Née en 1993 à Timisoara, Stefania Crisan obtient en 2019 son DNSEP Art à l’Ecole Supérieure d’Art de Lorraine (Metz) avec les félicitations du jury. J’ai débuté mes recherches comme peintre. Pour moi le facteur déclenchant de la création est une rencontre avec des paysages, des plantes, des minéraux, des personnes, des animaux. Je collecte ainsi des images, des souvenirs, des plantes, des phrases, des chants, des émotions. Je tente de mettre en tension ces éléments en développant des protocoles d’installation et de performance : comment mener une révolution avec un souffle de poussière, dans la recherche de la présence d’une personne défunte, par un chant vibrant évoquant la lumière ?

 

Carolina Fonseca

Née en 1987 en Colombie, Carolina Fonseca vit et travaille à Metz où elle a obtenu en 2019 son DNSEP Art à l’Ecole Supérieure d’Art de Lorraine (Metz) avec les félicitations du jury. Le dessin est au cœur de sa pratique par laquelle elle éveille des formes sculpturales, architecturales et paysagères. La mise en volume donne continuation à son processus créatif pour y développer des univers où les techniques se mélangent. Elle mène une réflexion autour du rapport à l’autre, humain ou non-humain, vivant ou pas, et le lien étroit que cela implique avec l’environnement. En imaginant différentes façons d’être en relationelle évoque une nouvelle économie, une autre manière de prendre soin, une façon différente de comprendre le territoire et un respect des multiples temporalités.

 

 

Ivda Montanavelli

Née en 1998 à Metz où elle vit et travaille, Ivda Montanavelli termine sa dernière année de Master/Dnsep Art à l’Ecole Supérieure d’Art de Lorraine (Metz). Ma pratique s’articule autour de seuils. Je ne peux faire autrement que de garder un rapport indéterminé entre le monde, les choses, et moi. Les installations et activations que j’engage s’épanouissent ainsi dans une relation de co-suscitation. Elles évoluent à l’intérieur d’un espace autre, l’espace non-créé comme milieu, lieu sans être, espace du vivant.

 

Célia Müller

Née en 1992 et originaire de Meisenthal, Célia Müller vit et travaille aujourd’hui à Metz où elle a obtenu en 2020 son DNSEP ART à l’Ecole Supérieure d’Art de Lorraine (Metz) avec les félicitations du jury. Ma pratique du dessin se développe en lien étroit avec la photographie, la vidéo ou l’écriture, traversant par des formes hybrides, poétiques les rapports à la mémoire, à l’espace et au temps dans le quotidien.