Portrait de l’artiste Roman Conrad

Magnétophones, vieux enregistreurs de sons, haut-parleurs ou orgues à eau - pour Roman Conrad, les dispositifs sonores sont la matière de son art.

Des machines génèrent, transforment ou conservent des sons. Parmi elles, des appareils construits pour d'autres utilités appartiennent au répertoire sonore de Conrad. Il leur fait ainsi vivre une nouvelle existence, les installe dans l'espace et fait résonner leur structures sonores avec l’histoire du lieu. Un ensemble divers de field recordings, de sons et de bruits constituent sa gamme, avec laquelle il intervient dans des espaces extérieurs et intérieurs de manière imposante ou sublime. Depuis 2015, cet artiste sonore et musicien expérimental (né en 1973 à Sarrelouis) étudie l’art sonore à la HBKsaar.